Cours de l’or et de l’argent, prix de pièces d’or, lingots d’or & bijoux en or - Gold & Silver - Agence BDOR : achat, vente & rachat d’or

Ligne directe : 03 88 234 234

L'or face aux défis de 2024 : une probabilité croissante de récession dans un contexte de resserrement monétaire par les banques centrales

Examen approfondi de l'évolution du prix de l'or dans le contexte d'une possible récession et des politiques de resserrement monétaire des banques centrales. Découvrez les scénarios possibles pour 2024.


 

Inflation aux États-Unis : une tendance à la baisse

 

Il est indéniable que l'inflation aux États-Unis connaît une baisse significative. Toutefois, les données obsolètes concernant le logement dans le calcul de l'indice des prix à la consommation (IPC) masquent la réalité. Une mesure alternative de l'inflation, calculée en substituant les indicateurs immobiliers en temps réel à l'inflation du logement, donne un chiffre de 1,4% au lieu des 4,1% d'inflation officielle annoncés par le Bureau of Labor Statistics (BLS), l'inflation de base utilisant des mesures en temps réel se situant à 2,1% - presque exactement l'objectif d'inflation de la Réserve fédérale (Fed).

 

Divergence d'opinion autour de la politique de la Fed

L'orientation de la politique monétaire de la Réserve fédérale des États-Unis (Fed) a été largement débattue parmi les économistes et les investisseurs. Bien que certains applaudissent les efforts de la banque centrale pour freiner l'inflation par le biais d'une augmentation progressive des taux d'intérêt, d'autres s'inquiètent des conséquences potentiellement négatives de ces actions sur la croissance économique.

Selon la Fed, l'inflation aux États-Unis est en baisse. Cependant, ce constat est contesté par ceux qui soutiennent qu'une mesure différente de l'inflation, qui prend en compte les prix du logement en temps réel plutôt que le taux d'inflation du logement utilisé dans le calcul officiel, pourrait donner une image plus précise. En utilisant cette mesure alternative, l'inflation serait plus proche de 1,4%, bien en dessous du taux officiel de 4,1% rapporté par le Bureau des statistiques du travail (BLS). Cette divergence est particulièrement significative lorsqu'on la compare à l'inflation du logement, qui, selon la mesure officielle, a augmenté de 8% au cours des 12 derniers mois.

De plus, la perspective de la Fed concernant les augmentations de taux futures est également source de débat. Les projections de la Fed indiquent que les membres du Comité fédéral des marchés ouverts (FOMC) s'attendent à plusieurs autres hausses de taux à venir. Cela pourrait potentiellement aller trop loin et augmenter le risque de récession, une préoccupation majeure pour de nombreux observateurs du marché.

Néanmoins, malgré ces inquiétudes, certains experts maintiennent que la Fed est sur la bonne voie. Ils soutiennent que le resserrement de la politique monétaire est nécessaire pour prévenir une surchauffe de l'économie et pour maintenir l'inflation à un niveau gérable. De plus, ils arguent que les prévisions d'une récession sont prématurées et que l'économie américaine est assez solide pour résister à des taux d'intérêt plus élevés.

Cependant, la question de savoir si la Fed est en train de serrer trop vite ou non reste largement débattue. Compte tenu de ces divergences d'opinion, il est essentiel pour les investisseurs de surveiller de près les décisions de la Fed et leur impact sur les marchés financiers. La politique monétaire de la Fed a des répercussions non seulement sur l'économie américaine, mais aussi sur les marchés mondiaux, et une compréhension claire de cette dynamique peut être essentielle pour naviguer avec succès dans l'environnement économique actuel.

 


 

Banques centrales mondiales : un cycle de resserrement monétaire encore en cours

 

Au cœur du paysage économique mondial actuel, une dynamique clé se distingue : les banques centrales des économies développées sont encore largement engagées dans un cycle de resserrement monétaire. Cette tendance est influencée par plusieurs facteurs, dont la lutte contre l'inflation, la stabilisation de la croissance économique et la préparation aux futurs chocs économiques.

La Banque centrale européenne (BCE) est un acteur de premier plan de cette tendance, maintenant une position plutôt agressive avec des promesses de nouvelles augmentations des taux. La Présidente de la BCE, Christine Lagarde, a mis en évidence que des "progrès significatifs" ont été réalisés, mais que "la victoire ne peut pas encore être déclarée". Cette déclaration suggère un avenir où la BCE continue de maintenir, voire d'augmenter, ses taux d'intérêt afin de maintenir l'inflation sous contrôle et de garantir la stabilité économique.

De même, la Banque d'Angleterre a récemment surpris le marché en augmentant son taux directeur de 50 points de base en réponse aux pressions inflationnistes persistantes. Il convient de noter que ces actions, bien qu'elles soient conçues pour modérer l'inflation, peuvent également avoir un impact sur la croissance économique à court terme.

Bien qu'il semble que l'inflation en Europe ne soit pas affectée par les mêmes distorsions de prix du logement que celles observées aux États-Unis, l'histoire nous enseigne que les effets de la politique monétaire ont tendance à être longs et variables. Le rythme rapide des hausses de taux d'intérêt pourrait donc avoir un impact important une fois le décalage pris en compte. Cela pourrait potentiellement augmenter le risque de récession si la politique monétaire est resserrée trop rapidement.

L'une des principales conséquences de ce resserrement monétaire en cours est une augmentation des taux d'intérêt sur le marché obligataire. Cela rend le coût du financement plus élevé pour les entreprises et les gouvernements, ce qui pourrait potentiellement freiner la croissance économique. Par conséquent, il est crucial pour ces banques centrales de bien équilibrer leur approche de resserrement monétaire afin de ne pas perturber la reprise économique mondiale.

Dans l'ensemble, la tendance actuelle au resserrement monétaire par les banques centrales souligne l'incertitude persistante de l'environnement économique mondial. Alors que ces institutions tentent de naviguer dans un paysage complexe d'inflation, de croissance économique et de potentielles bulles d'actifs, l'or reste une option attrayante pour de nombreux investisseurs en quête de sécurité.

 

Risque de récession : une augmentation inquiétante qui suscite la vigilance

Les signaux d'alerte sur le front économique se multiplient, et le spectre de la récession commence à hanter l'économie mondiale. Cette préoccupation est alimentée par des indicateurs économiques clés qui commencent à se détériorer et par les projections d'un modèle de la Réserve fédérale de New York, basé sur l'inversion de la courbe des rendements, qui indique une probabilité de 70% que l'économie américaine soit en récession à la mi-2024. Ce modèle a montré une bonne précision dans le passé pour identifier les récessions, rendant difficile d'ignorer ce signe d'avertissement.

Par conséquent, face à cette augmentation du risque de récession, il devient crucial pour les investisseurs de revoir et d'adapter leurs stratégies d'investissement. L'or, en tant qu'actif défensif, a souvent été la valeur refuge privilégiée dans des situations similaires, offrant une couverture contre l'incertitude économique et financière. Ainsi, alors que le risque de récession se profile à l'horizon, une augmentation de la demande d'or pourrait être attendue.

 


 

L'or : une valeur refuge en période de stress économique ? Un phare dans la tempête

 

La nature cyclothymique de l'économie mondiale a, à plusieurs reprises, prouvé que des périodes de prospérité ininterrompue peuvent rapidement basculer vers une crise économique. Dans ces moments d'incertitude et de stress économique, l'or a souvent joué le rôle d'un phare stable et rassurant pour les investisseurs. Sa capacité à maintenir sa valeur dans le temps, même lorsque les marchés actions sont dans la tourmente, en fait une option attrayante pour ceux qui cherchent à protéger leur portefeuille.

En effet, comme le montrent certaines études, lorsque des indicateurs avancés composite (Figure 3) deviennent fortement négatifs, l'or affiche généralement une performance positive, tandis que les actions tendent à être négatives. L'or surpasse également les obligations du Trésor, qui sont considérées comme des actifs défensifs concurrents. Ce phénomène peut être attribué à la perception de l'or comme un actif "non productif" qui ne subit pas les mêmes fluctuations que les actifs productifs comme les actions ou l'immobilier.

Par ailleurs, en période de crise, les investisseurs ont tendance à privilégier des actifs plus sûrs, augmentant ainsi la demande d'or. En outre, dans un contexte de taux d'intérêt bas, l'or, qui ne rapporte pas d'intérêt, devient plus attrayant.

En somme, la nature intrinsèque de l'or et son histoire en tant que réserve de valeur fiable en font une couverture attrayante contre le risque en période de stress économique. Cela dit, il est crucial pour les investisseurs de comprendre que la performance passée de l'or ne garantit pas nécessairement sa performance future. Dans tous les cas, en période d'incertitude, l'or reste une option d'investissement intéressante à considérer.

Les banques centrales se ruent sur l'or : une tendance qui s'intensifie

 

Au sein de la mêlée économique mondiale, une tendance particulièrement notable est l'augmentation constante de la demande d'or de la part des banques centrales. Après avoir atteint un pic sans précédent en 2022, l'engouement des banques centrales pour l'or continue d'afficher une dynamique robuste.

Cette tendance pourrait être attribuée à une multitude de facteurs. Premièrement, en raison de leur mandat, les banques centrales cherchent constamment à maintenir la stabilité financière. Dans ce contexte, l'or, avec sa réputation d'actif refuge, peut être perçu comme un moyen de diversifier leurs réserves et de se protéger contre les chocs monétaires et financiers.

De plus, dans un environnement où les taux d'intérêt réels sont faibles, voire négatifs, et où l'inflation est une préoccupation, l'or peut offrir une couverture efficace. Les banques centrales, cherchant à optimiser la performance de leurs réserves tout en minimisant les risques, peuvent alors se tourner vers l'or.

En outre, les banques centrales des marchés émergents semblent particulièrement enclines à augmenter leurs réserves d'or tout en réduisant leurs réserves en dollars américains, comme le montre un sondage YouGov parrainé par le Conseil mondial de l'or. Ces banques cherchent peut-être à réduire leur dépendance à l'égard du dollar américain et à se protéger contre d'éventuelles fluctuations de sa valeur.

Cependant, il convient de noter que cette tendance à l'accumulation d'or par les banques centrales ne doit pas être interprétée comme un indicateur infaillible d'un mouvement haussier à venir pour l'or. Comme pour tout autre investissement, il existe des risques associés et la prudence est de mise. Dans tous les cas, l'intérêt croissant des banques centrales pour l'or souligne son rôle clé dans l'architecture financière mondiale.

Découvrir aussi

25 février 2024

Explorez la tendance croissante des banques centrales à investir dans l'or comme moyen d'assurer la stabilité économique, tout en pesant...

24 février 2024

Découvrez pourquoi l'or, ce métal précieux intemporel, continue de monter en valeur et pourquoi il reste un choix d'investissement...

Je suis à votre écoute pour vous accompagner vers les produits d’investissement les plus pertinents pour vous.

Appeler l'Agence BDOR 03 88 234 234 03 88 234 234

 

ACHAT D’OR EN LIGNE - AGENCE BDOR

 

L’Agence BDOR, experte en métaux précieux vous informe sur l’actualité de l’or, le cours de l’or, de l’argent ainsi que sur les pièces et lingots d’or d’investissement. Vous souhaitez acheter de l’or, rendez-vous dans notre rubrique d’achat d’or en ligne.

 

Acheter de l'or

 

Prix de l'Or

Mise à jour le 23/02/2024 à 13h30
Lingot d'Or 1 Kg60 180,00 €+0,40 %
Lingot Or 500 Gr31 850,00 €+0,00 %
Lingot Or 100 Gr6 395,00 €+0,00 %
20 Francs Napoléon Or358,60 €+2,43 %
20 Francs Coq Marianne Or358,60 €+2,43 %
20 Francs Suisse Or347,00 €+0,00 %
50 Pesos Or2 205,00 €-4,32 %
Souverain Or440,10 €-1,34 %
 

TOUS LES COURS DE L'OR

 

NOUS SOMMES SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

 

 


CONTACTEZ UN EXPERT

 

 

Appeler l'Agence BDOR 03 88 234 234 03 88 234 234


NOTRE NEWSLETTER

 

 

Contact Agence BDOR Restez informés !


ACHAT OR SÉCURISÉ

 Livraison Offerte et Assurée

 

Appeler l'Agence BDOR 03 88 234 234Acheter de l'or en ligne

À PROPOS

L’Agence BDOR est une agence privée et indépendante, experte en achat et vente d’or - Gold & Silver. Nous proposons le cours de l’or et le prix de l’or en direct, ainsi que la valeur des lingots d’or et des pièces d’or comme le Napoléon d’or (Louis d’Or), le 50 Pesos ou encore le Souverain. Nos experts en numismatique sont là pour vous aider à valoriser votre pièce d’or ou d’argent. Bénéficiez des meilleures offres de rachat d’or et d’argent pour vos bijoux ou vieil or afin d’obtenir la meilleure cotation de l’or et ceci au meilleur moment.

CONTACT

Achat Or et Argent - Contact 

Ligne directe : 03 88 234 234

AGENCE BDOR 67000 STRASBOURG 2 Rue du Travail (Place des Halles) - AGENCE BDOR 68000 COLMAR 24 Avenue de la République (en face du manège)